Restaurant

Le dîner est à 84€

L’assiette de fromage est à 15€

Le Spring sert un menu unique. Les plats sont inspirés par le marché et les traditions françaises. Daniel Rose et son équipe aiment la France et tout ce qui est français. En plus des cuisiniers, des serveurs et des sommeliers, ce sont des dizaines de fournisseurs, producteurs et pêcheurs de tout l’hexagone qui rendent votre dîner possible. Le repas est composé de 4 plats (2 entrées, un plat, un dessert)

Il n’y a pas de choix à la carte  – au Spring nous préparons simplement votre dîner. La seule chose que vous pourriez avoir envie de choisir c’est le vin, mais nos sommeliers seront heureux de le faire pour vous.

L’histoire du Spring commence en 1998 quand Daniel Rose arrive à Paris pour y finir son parcours universitaire. Après son diplôme, Daniel part à Lyon pour étudier la cuisine à l’institut Paul Bocuse. Six ans plus tard, ayant fini son apprentissage et parcouru la France, Daniel décide d’ouvrir son propre restaurant. Avec sa toute petite expérience de gestionnaire, il ouvre ce qu’il pense pouvoir tenir tout seul: un tout petit restaurant. Après plusieurs années où il a toujours affiché complet, Daniel découvre un skate shop abandonné et change d’endroit.

Le 14 juillet 2010, après deux années de travaux, Daniel et sa toute nouvelle équipe s’installent rue Bailleul, dans ce lieu qui depuis, est devenu un vrai restaurant. Le Spring c’est pour Daniel ce que doit être un repas français classique: d’excellents produits arrivant de toute la France et très bien servis, un service attentif et des vins très bien choisis.

Spring a démarré comme un « one man show » et c’est aujourd’hui toute une équipe au travail, des cuisiniers, des chefs de parties, des serveurs, des sommeliers, tous unis autour du même objectif: servir nos clients et créer un moment privilégié à table.

Menu archive

Dans le 1e Spring, Daniel changeait le menu tous les jours, en faisant son marché sur la Place des Fêtes. Il chargeait son scooter de courses et préparait son dîner dès qu’il arrivait dans les 26 petits mètres carrés de son restaurant. Aujourd’hui, ses fournisseurs sont bien meilleurs, ses cuisiniers ont bien plus de talent que Daniel lui-même, et un menu s’imagine un mois durant, voire plus. Nous changeons en fonction des arrivages, de notre humeur ou même du temps qu’il fait. Nous cuisinons ce que nous aimerions manger, des choses simples, de saison, et pleines de joie. Voici quelques exemples.